Dentisterie plus tôt et aujourd'hui

Au Moyen Âge, il n'y avait pas de vrais dentistes - mais beaucoup se sentaient habilités à soigner les maux de dents: du coiffeur, du lieur, du pharmacien du maréchal-ferrant aux «vieilles sages». Ce n'est qu'au 18ème siècle qu'un précurseur de la brosse à dents actuelle a été développé en Europe. Pour cela, des soies de porc ou de cheval ont été cuites et finalement collées sur une tige. Cependant, ces brosses à dents étaient seulement abordables dans les classes supérieures de la société.

Prothèses en caoutchouc

À partir de la fin du 18ème siècle, il y a eu aussi les premiers rapports de prothèses dentaires en porcelaine artificielle, mais ce n'est qu'au 19ème siècle qu'il était possible de fabriquer des prothèses dentaires fonctionnelles pour les masses en caoutchouc.

Soins dentaires pure chose de femme

Jusqu'au 19ème siècle, les soins dentaires étaient une affaire de femme. Les hommes qui se brossaient les dents étaient appelés décadents. Ce n'est qu'alors que les soins dentaires font progressivement partie intégrante des soins du corps pour tous.

20ème siècle

Au début du 20ème siècle, il était possible de fabriquer des brosses à dents avec des poils en plastique et du dentifrice. La fabrication de machines a rendu les produits moins chers et plus abordables pour un plus grand nombre de personnes. La propagation des caries pourrait être considérablement réduite.

Dans le domaine des prothèses dentaires, des expériences ont été réalisées avec des matériaux tels que l'or, l'argent, le platine, le caoutchouc et la céramique. Enfin, en 1940, Titan était considéré comme approprié. Les progrès de la dentisterie ont eu lieu à la fin du 20ème siècle sous la forme de nouveaux stupéfiants pouvant être utilisés pour forer et radiographier.

Partager avec des amis

Laissez votre commentaire