Toxoplasmose pendant la grossesse

Qu'est-ce que la toxoplasmose pendant la grossesse? Toxoplasma gondii est un minuscule parasite qui vit dans les cellules de nombreux mammifères et oiseaux. L'homme n'est pour l'excitateur qu'une escale aléatoire; Pour se multiplier, il a besoin d'un chat en tant qu'hôte. Au cours de leur vie, beaucoup de personnes entrent en contact avec les minuscules créatures - la plupart du temps inaperçues. Les parasites ne causent de graves dommages que chez les personnes présentant une faiblesse du système immunitaire ou pendant la grossesse chez l'enfant à naître, lorsque la mère est infectée pour la première fois.

Symptômes de la toxoplasmose

À l'âge de 30 ans, environ un tiers des personnes étaient en contact et, dans les années 70, plus de 70%. La plupart du temps, le corps découvre inaperçu les assauts des parasites. L'infection se manifeste rarement avec des symptômes pseudo-grippaux: ganglions lymphatiques enflés, fièvre, fatigue. Les toxoplasmes restent sous forme de kystes dans les tissus. Ainsi, le système immunitaire maintient l'immunité à vie et prévient avec succès de nouvelles infections.

Quand la toxoplasmose est-elle dangereuse?

Pour l'homme, il existe deux situations dans lesquelles les parasites inoffensifs deviennent des agents menaçants: d'une part, une faiblesse des défenses immunitaires, comme cela se produit dans des maladies graves, comme le SIDA. Ensuite, les toxoplasmes dans les kystes peuvent se propager sans entraves et détruire les organes vitaux. Les parasites peuvent également nuire au bébé à naître pendant la grossesse; mais seulement si la mère est infectée pour la première fois pendant la grossesse.

Dans de tels cas, les masses de toxoplasmes qui apparaissent au début de l'infection peuvent atteindre l'utérus avant d'être interceptées par la force immunitaire maternelle. Une fois sur place, le chemin du fœtus n'est que court. Comme son organisme n’a pas de système immunitaire, il est exposé à une infection non protégée.

Quelles sont les conséquences de la toxoplasmose chez l'enfant à naître?

Seule une infection primaire de la mère est un risque pour le fœtus d'être infecté. Cela dépend à son tour du moment où le premier contact a lieu pendant la grossesse. Les chiffres exacts n'existent pas, les estimations sont de 5 à 15% au premier trimestre, de 30% au deuxième trimestre et de plus de 60% au cours des trois derniers mois de la grossesse.

Plus l'enfant à naître est affecté tôt, plus les conséquences peuvent être graves. Cela est dû au fait que les organes s'entraînent pendant les premières semaines de grossesse et sont très sensibles aux influences néfastes.

Par conséquent, le cerveau en particulier peut être gravement affecté - avec des calcifications, une hydrocéphalie et des cicatrices. Il peut aussi arriver à une fausse couche. Si l'infection ne survient que dans la seconde moitié de la grossesse, les nouveau-nés ont souvent peu ou pas d'anomalies. Parfois, les conséquences à long terme telles que les changements dans les yeux ou les retards de développement sont apparentes.

Comment éviter une infection?

Il existe deux sources principales d’infection chez l’homme. Le plus important est la viande crue ou insuffisamment chauffée, dans laquelle on peut trouver des kystes avec des agents pathogènes. L'autre est les excréments de chat, surtout s'il n'est pas complètement frais, car les toxoplasmes prennent plusieurs jours pour former des stades infectieux. Cependant, ceux-ci peuvent rester contagieux pendant des mois. Les moyens de prévenir une infection primaire chez les femmes enceintes sont les suivants:

  • Ne pas manger ou assaisonner la viande crue comme le porc
  • Toujours chauffer la viande assez longtemps
  • Laver soigneusement les fruits et les légumes
  • Se laver les mains soigneusement après avoir touché de la viande crue, des fruits et des légumes
  • Éviter le contact avec les excréments de chat; Les membres de la famille demandent à nettoyer les toilettes des chats chaque jour avec de l'eau chaude (> 70 ° C)
  • Nourrir le chat avec de la nourriture en conserve ou sèche
  • Se laver les mains après le contact avec les chats et après le jardinage

Toxoplasmos: diagnostic et diagnostic

En cas de suspicion de toxoplasmose, le sang peut être testé pour détecter les anticorps. Celles-ci fournissent des informations sur le fait qu'une infection a eu lieu et si elle est fraîche ou a été plus ancienne. Ce test peut également être effectué si vous souhaitez avoir des enfants ou en début de grossesse. Cependant, il n'appartient pas aux soins prénatals, il n'est donc payé que par l'assurance maladie, s'il existe un soupçon raisonnable d'infection.

Que faire en cas de toxoplasmose?

Les femmes enceintes nouvellement infectées doivent être traitées avec des médicaments, même si elles ne présentent aucun symptôme! Le choix de l'antibiotique est effectué par le médecin traitant en fonction de la semaine de grossesse; L'apport prend au moins 4 semaines. De plus, le spécialiste évaluera le développement de l'enfant au moyen d'une échographie extensive et, si nécessaire - après la 20e semaine de grossesse - entamera également un examen d'amniocentèse afin de vérifier si les agents pathogènes ont déjà été transmis au fœtus.

Immédiatement après la naissance et trois fois à 4 semaines d'intervalle, une échographie de la tête et un ophtalmoscope sont effectués sur le nouveau-né. En outre, le sang de la mère et de l'enfant est prélevé et examiné avec le sang du cordon ombilical et le placenta dans un laboratoire spécial. Le sang de l'enfant est ensuite testé deux fois plus pour voir s'il ne contient que les anticorps de la mère ou s'il forme ses propres anticorps, ce qui indique une infection persistante avec risque de dommages tardifs.

Partager avec des amis

Laissez votre commentaire