Photothérapie - Que la lumière soit!

Que Johann Wolfgang v. Goethe sur son lit de mort est en réalité "Mer Licht!" la demande reste incertaine. Mais il est clair que la lumière naturelle est indispensable à notre vie quotidienne. Il détermine notre biorythme et assure, entre autres choses, que la radiation D se forme sur la peau. Encore plus: la lumière du soleil et la lumière artificielle sont utilisées en médecine pour le traitement des maladies.

Soleil et plus

Les traitements médicaux légers comprennent la photothérapie et l'héliothérapie. La photothérapie utilise des sources de lumière artificielle telles que les lampes à lumière UV ou blanches et l'héliothérapie utilise la lumière naturelle du soleil. En médecine, on distingue les domaines d'application photothérapeutiques suivants:

  • Lumière infrarouge: rayonnement thermique dans les maladies rhumatismales ou l'inflammation chronique (p. Ex. Inflammation des sinus)
  • Lumière blanche: irradiation des troubles du sommeil et de la dépression hivernale (TAS)
  • Rayonnement UV: maladies de la peau telles que la dermatite atopique, le psoriasis ou l'acné, la jaunisse chez les nouveau-nés.

Les différentes formes de lumière ont des effets différents sur le corps. La lumière infrarouge fonctionne principalement par la chaleur. Il augmente la circulation sanguine, détend les muscles et soulage la douleur. Les lampes infrarouges sont donc utilisées pour les tensions musculaires, les symptômes rhumatismaux ou même les maladies des sinus.

La lumière UV agit directement sur la peau. L'irradiation peut calmer le système immunitaire dans les couches supérieures de la peau. Ceci est particulièrement important dans les maladies allergiques telles que l'eczéma, car elles sont basées sur un système immunitaire hyperactif. Les maladies inflammatoires de la peau peuvent également être atténuées. Dans le psoriasis, le rayonnement a un effet inhibiteur de la croissance et peut donc empêcher la formation et la desquamation accrues des cellules de la peau.

En pédiatrie, la lumière UV est utilisée pour traiter la jaunisse chez les nouveau-nés. Lors du passage à la production de sang de l'enfant après avoir rompu la mère, les corpuscules maternels se désintègrent. Les produits de dégradation de l'hémoglobine ne peuvent être initialement excrétés qu'en petites quantités dans le rein et nuire à l'enfant s'ils restent dans l'organisme. En cas d'irradiation UV, le colorant se décompose alors en constituants facilement solubles, qui peuvent être complètement éliminés par les urines.

Partager avec des amis

Laissez votre commentaire